Anadidact

Les critères essentiels

Tessiture

Étendue d’un instrument de musique ou d’une voix (de la note la plus grave à la plus aigue).

Instrument mis en vibration à travers les lèvres par un jet d’air à très haute pression, la trompette pose d’emblée le problème de la production du son, qui n’est pas évidente pour chacun. L’apprivoisement des éléments physiologiques de production du son est d’autant plus difficile qu’elle met en œuvre des muscles et des attitudes corporelles qu’aucune autre activité humaine n’exploite. Si certains, naturellement doués, évoluent très rapidement dans une très large tessiture, le plus souvent, les différents degrés doivent être conquis progressivement et patiemment. Pareillement, si une méthode est destinée aux jeunes débutants ou aux musiciens qui désirent reprendre des études après quelques années d’interruption, elle abordera cet aspect de manière différente.

Gammes

Suite ascendante ou descendante de sept notes (sons) consécutives ; la succession des intervalles entre ces notes (tons entiers ou demi-tons) détermine différents types de gammes (par exemple gamme majeure ou mineure).

Le mécanisme des gammes, entraîné systématiquement dans toutes les formes possibles, est une base importante de l’apprentissage musical. L’approche d’une gamme chargée de dièses ou de bémols est vécue le plus souvent de manière stressante par l’élève.

Rythmes

Organisation des différentes valeurs (durée) de notes à l’intérieur d’une pulsation régulière.

Dans les méthodes, les auteurs préparent les élèves à des figures ou formules simples, stéréotypées et incontournables des répertoires, qu’ils soient classiques ou de jazz. Lors de l’apprentissage d’une formule nouvelle, les rythmes sont entraînés d’une façon très répétitive. Les choses se corsent lorsque deux ou plusieurs rythmes se mêlent de manière aléatoire.

Legato

Succession de notes liées qui s’enchaînent sans intervention de la langue.

Dans le cas de la trompette, ce sont particulièrement les mouvements ascendants qui sont source de problèmes; il y a un rapport direct entre l’accroissement de l’intervalle couvert et la difficulté. Le trompettiste doit augmenter la pression de la colonne d’air tout en maintenant l’équilibre avec la tension des lèvres. Le passage d’une note à l’autre doit s’effectuer nettement, sans à-coup ni glissement. Il demande un contrôle souple et très précis de la musculature labiale et de la ceinture abdominale. L’exercice est particulièrement difficile pour les jeunes élèves dont le tonus physique est encore en formation.

Vélocité

Vitesse de déroulement d’une succession de notes.

Les double-croches font souvent peur avant toute appréciation objective. Or, si une grande concentration de notes par mesures suggère visuellement une grande rapidité, l’indication métronomique peut singulièrement dédramatiser ce que l’œil croit identifier. La vélocité doit être développée peu à peu. Elle pose particulièrement problème lorsqu’elle touche le registre grave. Le doigté se complexifie, il requiert des combinaisons où l’annulaire intervient dans des successions malaisées avec les autres doigts.

Staccato

Succession de notes qui ont chacune leur propre attaque de la langue.

Le staccato, bien qu’étroitement lié à la notion de vélocité, est un élément d’une extrême importance qui doit être évalué séparément. Sa mise en place progressive passe par le contrôle rigoureux du jeu de la langue sur des valeurs longues, d’abord, puis de plus en plus courtes. Son échelle de difficulté peut-être calquée sur celle de la vélocité, mais, dans la pratique, leur rythme de progression est différent, dans la mesure où le staccato se complique par la notion de synchronisation langue-doigts.